Adhérer

Une carte de la Fédération du Spectacle de 1921

Qui peut adhérer ?

Peuvent solliciter leur adhésion : musicien·ne·s, danseur·euse·s et choristes professionnel·le·s ainsi que les enseignant·e·s de musique et de danse, sur la Nouvelle-Aquitaine.

Nous ne faisons aucune distinction entre les genres musicaux, nous accueillons et représentons tout le monde en tentant de faire valoir partout l’intérêt supérieur des professionnel·le·s de la musique et de la danse.

Pourquoi ?

  • Participer à la défense des intérêts collectifs des musicien·ne·s, danseur·euse·s et choristes professionnel·le·s ainsi que les enseignant·e·s de musique et de danse.
  • Être citoyen·ne dans le syndicat : donner son opinion, débattre et participer à la prise de décision, s’impliquer dans la vie syndicale, y exercer des responsabilités si on le souhaite.
  • Financer l’action syndicale. La cotisation syndicale versée régulièrement par la·le syndiqué·e matérialise son appartenance au SAMNA-CGT et constitue un élément vital au financement de l’activité de toute la CGT, du syndicat local jusqu’à la Confédération en passant par l’union nationale (le SNAM-CGT), et la Fédération. Elle garantit son indépendance à l’égard du patronat et des pouvoirs publics.
  • Bénéficier d’un service juridique et social pour la défense des droits des adhérent·e·s (à titre exclusivement professionnel).

Combien ça coûte ?

Cotisations pour 2020

À l’adhésion, la·le syndiqué·e paye un droit d’adhésion de 10€. Ce premier timbre versé dans l’année s’appelle le FNI (Fonds National Interprofessionnel), il a une répartition spécifique et permet de comptabiliser le nombre de syndiqué·e·s. Le terme timbre vient de l’histoire du syndicalisme. Il y a des explications historiques plus détaillées chez nos camarades du SDAMP-CGT.

Ensuite, la cotisation syndicale dépend de la branche du·de la syndiqué·e :

  • Intermittent·e·s et les enseignant·e·s : 10€ par mois
  • Choristes et Danseur·euse·s Opéra National de Bordeaux : 12€ par mois
  • Musicien·ne·s ONBA : 15€ par mois
  • Musicien·ne·s avec des revenus inférieurs à 1000€ mensuels : 5€ par mois (fournir une attestation sur l’honneur chaque année)

La cotisation peut être versée de façon annuelle, semestrielle, trimestrielle, bimestrielle, ou mensuelle, au choix.

Pour les adhésions en cours d’année, le SAMNA demande aux syndiqué·e·s de ne pas faire de versements à cheval sur deux années civiles. Quelle que soit la périodicité de versements souhaitée, il faut se débrouiller pour qu’il y ait un versement au mois de janvier suivant. En effet, la première cotisation de chaque année, versée par tou·te·s les syndiqué·e·s pour le mois de janvier, est à nouveau un timbre FNI.

Une carte CGT de 1945 avec quelques timbres

Exemples

  • Une intermittente se syndique le 20 septembre, et souhaite payer sa cotisation syndicale annuellement. Elle règle le timbre FNI de 10€ le 20 septembre, puis, en octobre, 30€ au titre des 3 mois restant dans l’année. Au mois de janvier suivant, elle règle 120€.
  • Un musicien ONBA se syndique le 15 octobre, et souhaite payer sa cotisation syndicale mensuellement. Il règle le timbre FNI de 10€ le 15 octobre, puis fait des versements mensuels de 15€ à partir du mois de novembre.
  • Une danseuse du ballet de l’Opéra National de Bordeaux se syndique le 10 avril, et souhaite payer sa cotisation syndicale de façon semestrielle. Elle règle le timbre FNI de 10€ le 10 avril, puis 24€ au mois de mai pour finir le semestre (mai et juin). En juillet, elle paie 72€ pour finir l’année, et les années suivantes continue à régler 72€ aux mois de janvier et de juillet.

Crédit d’impôt

Pour les salarié·e·s n’ayant pas opté pour la déduction de leurs frais réels, ainsi que pour les retraités, les cotisations syndicales ouvrent droit à un crédit d’impôt. Le crédit d’impôt est égal à 66% du total des cotisations versées. Toutefois, ce montant ne peut excéder 1% du montant des revenus. (Dans ce cas, le montant du crédit d’impôt pour un an est donc de 79,20€ pour les enseignant·e·s et les intermittent·e·s, 95,04€ pour le ballet et le chœur de l’ONB, et 118,80€ pour les membres de l’ONBA.)

Les salarié·e·s ayant opté pour la déduction des frais réels au titre de leurs traitements et salaires, doivent inclure les cotisations syndicales dans les frais réels et par conséquent, ne peuvent pas bénéficier du crédit d’impôt.

Chaque année, un justificatif de paiement de la cotisation est adressé à chaque syndiqué·e pour l’administration fiscale.

Où va l’argent ?

Si c’est un timbre FNI, 33% est gardé par le SAMNA. Les 67% restants financent :

  • le Fonds National Interprofessionnel ;
  • l’organisation de consommateurs INDECOSA ;
  • l’association humanitaire Avenir Social.

Si c’est un timbre normal :

  • 33% est gardé par le SAMNA
  • 29% reviennent à la Fédération du Spectacle qui décide où affecter les moyens. En général pour la plus grande partie vers les syndicats fédérés.
  • 25% vont aux comités régionaux, unions locales et départementales
  • 3% à la presse syndicale
  • 10% vers la confédération, UGICT et UCR.

Les 33% gardés par le SAMNA servent principalement à financer des actions en justice pour la défense des salarié·e·s.

Attention, la cotisation syndicale n’est pas le paiement d’un abonnement à un service, ou une assurance ! Elle est une mise en commun des ressources financières de chaque syndiqué·e, qui sera utilisée dans la lutte pour nos métiers et nos droits.

Comment ?

En remplissant ce formulaire. Merci de prendre connaissance des statuts du SAMNA-CGT avant votre adhésion.








Politique de confidentialité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le Secrétaire Général du SAMNA-CGT pour les finalités suivantes :

  • Gestion des adhésions et suivi des adhérents
  • Information des adhérents et envoi de lettres d’information

La base légale du traitement est l’article 6.1.f du RGPD : le traitement est nécessaire aux fins des intérêts légitimes poursuivis par le responsable du traitement ou par un tiers, à moins que ne prévalent les intérêts ou les libertés et droits fondamentaux de la personne concernée qui exigent une protection des données à caractère personnel, notamment lorsque la personne concernée est un enfant.

Les données collectées seront communiquées aux seuls destinataires suivants :

  • Secrétaire Général du SAMNA-CGT
  • Trésorière du SAMNA-CGT
  • Secrétariat de l’Union Nationale des syndicats Cgt de musicien-ne-s SNAM-CGT, 14-16 rue des Lilas, 75019 Paris

Les données sont conservées pendant la durée de l’adhésion.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données.

Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.

Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter le SAMNA-CGT par courriel à l’adresse secretairegeneral@samna-cgt.org.

Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.